Procédure d'examen AVANST



Les QCM de préparation sont passés l’un après l’autre, quand vous voulez, d’où vous voulez, vous vous faites aider par qui vous voulez. Mais, en final, les résultats d’examen vous sont attribués de manière incontestable.

[A]. La procédure demande une connexion par compte d’accès mais ne nécessite pas une vérification du comportement, ni même l’identification, de la personne qui prépare l’examen.
[B]. L’identification effective du candidat qui passe l’examen est requise.
Cette identification peut se faire lors de l'accès à un espace physique contrôlé (comme expliqué ci-après), ou à l'ouverture d'un espace virtuel contrôlé dédié à l'examen.
Si le candidat n'a pas pratiqué suffisamment les QCM de préparation, et/ou s'il n'en a pas compris et retenu les éléments principaux, il ne pourra pas réussir son examen ; Le procédé établissant un lien fonctionnel original entre les résultats de préparation à l'examen et la procédure activée lors de l'examen final chronométré.


Phase 1. Préparation à l'examen




La phase de préparation à l'examen utilise le procédé de progression assistée AVANST.

[1]. Le futur candidat doit passer une phase de préparation à l'examen avant la phase finale d'examen proprement dite.
Les accès aux QCM de préparation se font par ouvertures de sessions en utilisant son compte d'accès personnel. Le nombre de sessions n'est pas limité.
Le candidat accède les QCM quand il veut, d'où il veut, il peut se faire aider par qui il veut.
[2]. La préparation a l'examen est divisée en séries de QCM intercalés avec des phases de consolidation.
Voir la présentation progression assistée
La préparation à l'examen doit se faire dans le délai imparti par l'examinateur; 2 mois par exemple.
La durée effective de la préparation à l'examen est variable suivant les candidats. Elle dépend des expertises, des assiduités, du sentiment d'être prêt pour l'examen, de la charge de travail : la préparation à l'examen se fait généralement en parallèle avec les autres activités universitaires ou professionnelles du candidat.


Réinitialisation administrative des résultats



Avant l'examen final, un des QCM précédemment réussis par le candidat en phase de préparation, QCM pris au hasard, a son score mis à zéro.
Les scores du candidat pour les autres QCM réussis sont établis à des scores juste supérieurs aux scores de passage des QCM.



Phase 2. Examen final




[1]. Le candidat est invité à se rendre dans un espace dédié pour la phase finale d'examen. Seules les personnes identifiées peuvent pénétrer dans cet espace.
Les systèmes biométriques de reconnaissance faciale ou de reconnaissance d'empreinte permettent de se passer d'un vigile et d'ouvrir l'accès à l'espace d'examen 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
[2]. Le candidat ouvre une session en utilisant son compte d'accès personnel; compte déjà utilisé en phase de préparation à l'examen.
L'ouverture de la session déclenche un minuteur : les pages de QCM ont déjà été vues, supposées assimilées, et pour obtenir une sensibilité optimale de mesure des acquis, la phase finale d'examen peut être rapide et doit être limitée et courte.
[3]. Après l'ouverture de session, la première chose que l'étudiant doit faire est de rétablir le QCM au score administrativement échoué.
[4]. Le QCM réussi, l'étudiant doit répondre aux questions des pages de QCM extraites aléatoirement des QCM déjà pratiqués en phase de préparation à l'examen.
Ce balayage aléatoire est le même que celui de la consolidation en progression assistée AVANST.
[5]. Si le contrôle d'accès à l'espace d'examen est sûr, les résultats d'examen reflètent le niveau du candidat qui a passé l'examen (et non ceux des personnes qui l'ont aidé en phase de préparation).
Même si la durée d'examen est courte, le procédé permet un balayage rapide, mais exhaustif, des thèmes étudiés : le certificat d'aptitude obtenu reflète le niveau effectif du candidat identifié à l'examen.

Notes :
- L'espace contrôlé d'examen peut être :
     - Une salle physique, salle de bibliothèque ou de cours, équipée d'un système de contrôle d'accès (reconnaissance faciale ou d'empreinte par exemple).
     - Une 'salle virtuelle' constitué de l'ordinateur portable du candidat distant, sur lequel la caméra est ouverte pendant la durée d'examen, et d'un administrateur central qui contrôle le comportement du candidat.
- Les QCM en environnement contrôlé ne demandent pas une unité de lieux, de temps, ou d'être appliquées à la totalité de la population à classer.
- Il n'est pas nécessaire de séparer les étudiants et d'avoir un surveillant présent dans l'espace d'examen : les QCM affichés et les pages aléatoires dépendent des circonstances, du niveau de chaque étudiant, de ses décisions de sélections, et ne permettent pas le travail coopératif.
- 10% de pages QCM non affichées en phase préparation à l'examen sont insérées en phase d'examen. Elles évitent que l'étudiant ne se focalise sur les QCM AVANTS au détriment de ses études générales.
- Examen minimum pour un utilisateur de bon niveau : rétablir le QCM marqué échoué, puis réussir du premier coup la phase de consolidation.
- Un candidat de niveau médiocre, s'il réussit à rétablir le QCM marqué échoué, peut écrouler des QCM (*) lors de l'affichage aléatoire de consolidation : son score d'examen peut être inférieur à celui qu'il avait obtenu (lui ou les personnes qui l'ont aidé ?!), en fin de phase de préparation à l'examen, sur des thèmes qu'en fait il ne maîtrise pas.
(*) : les QCM réinitialisés à des scores justes supérieurs aux scores de passage sont d'autant plus sensibles aux erreurs.



© avanst.net Décembre 2016.