Les QCM interactifs sont accessibles en accès libres dans le portail de formation dilingco.com


Les affirmations 4 et 5 sont exactes.

Affirmation 1
Non.
La vigne fait partie de la famille des lianes.
Sur un sol riche bien arrosé, la vigne préfère croître en rameaux que produire des fruits.
Sols adaptés à la culture de la vigne : sols pauvres à faibles réserves d'eau.

Affirmation 2
Non.
[A].
Marne :
-
Mélange d'argile et de calcaire (entre 35 et 65%),
- conservation de la chaleur, assure un taux d'humidité correct pour la vigne,
- Alsace, cépage Gewurztraminer
- Champagne, Bourgeon, cépage Pinot noir.

Affirmation 3
Non.
Les sols très argileux ne conviennent pas à la culture de la vigne.
Les sols à moins de 25% d'argile sont adaptés à culture de la vigne.
Ils conviennent bien au Merlot et à des vins blancs.

Affirmation 5
Oui.
Azote : développement des feuille et des raisins,
Chaux : squelette de la vigne.
Phosphore : floraison et fructification,
Potasse : donne couleur, saveur et arôme au vin,
Magnésium : chlorophylle,
Oligo-éléments (fer, cuivre, zinc, manganèse, etc) : croissance de la vigne et qualité du raisin.

Affirmation 6
Si.
L'association unique d'un cépage, d'un sol, d'un climat (ou d'un microclimat), d'un savoir faire, permet parfois d'élaborer des vins d'exceptions.

Qualités organoleptiques :
- qualité d'un produit qui peut s'apprécier par les
récepteurs sensoriels humains,
- couleur,
apparence, odeur, goût, texture, consistance

Sol siliceux :
- graviers, sable, granite, …
-
sol acide,
- les
cépages blancs s'adaptent le mieux,
- vins
légers, fins

Sol calcaire :
- les
cépages rouges s'adaptent le mieux,
- vins puissants, ronds et souples, couleur soutenue.

Sol marneux :
- vins à couleur soutenue, fermes.


-------------------------------------------------------------------------------

Argile :
- Matière rocheuse de sédimentation naturelle,
- à base de silicates ou/et d'aluminosilicates,
-
provient généralement de l'altération des feldspaths.

Calcaire :
- Matière rocheuse sédimentaire composées majoritairement de carbonate de calcium et de carbonate de magnésium,
- provient de l'accumulation au fond des mers, il y a des millions d'années, de coquillages et de squelettes divers.


Craie :
- roche sédimentaire calcaire à grains très fins,
- plus de 90% de carbonate de calcium
,
- conditions de formation plus spécifiques que le calcaire
(Mers chaudes, peu profondes, accumulations particulières de certains éléments),
- époque du crétacé
(145 à 66 millions d'années),
-
forte porosité qui retient l'eau par capillarité (jusqu'à 400 litres/m3,
- hydrate la vigne en étés secs.

Graves :
- galets, graviers sables,
- alluvions apportées par des fleuves provenant de l'érosion des montagnes,
- sol bien drainé,
- bon pouvoir d'accumulation favorisant la maturation des raisins.
Exemple de graves : rive gauche de la Garonne et de la gironde

Marne :
- mélange de calcaire (entre 35 et 65%) et d'argile.

Sable :
- matériau granulaire très fin
(inférieur à 0,06mm =
limon, Supérieur à 2 mm = gravier)
- provenant de l'érosion, de la dégradation de roches ou de sédiments,
- composition : silice, quartz, micas, feldspaths, débris calcaires.

Schiste :
- roche d'aspect feuilleté,
-
roche sédimentaire argileuse ou de transformation (métamorphique) de roches,
- facilite le drainage de l'eau,
- permet aux racines de vigne de pénétrer profondément,
- augmente les surfaces racinaires de captation des minéraux.


Typicité générale des vins en fonction des sols :

Sols argilo-peu calcaires :
vins volumineux, corpulents.
Sol calcaire :
- les cépages rouges s'adaptent le mieux,
- vins puissants, ronds et souples, couleur soutenue.
Sols siliceux (sables, graviers…) :
vins plutôt fins, légers.

Sols marneux :
vins puissants, corpulents
Sols granitiques :
vins tendres, aromatiques.