Les QCM interactifs sont accessibles en accès libres dans le portail de formation dilingco.com


Les affirmations 4 et 5 sont exactes.

Affirmation 1
Si.
C'est la proportion relative de calcaire et d'argile qui différentie un sol argilo-calcaire d'un sol marneux.
Marne : mélange de calcaire (entre 35 et 65%) et d'argile.
Les sols très argileux ne conviennent pas à la culture de la vigne.
Argilo-calcaire : moins de 25% d'argile sont adaptés à culture de la vigne.
Merlot :
- cépage précoce,
- un sol argilo-calcaire, plus frais et humide, permet une maturation plus lente, et des vins plus complexes.

Affirmation 2
Non. Exemples :
Sols schisteux :
- Collioure,
- Nord de la vallée du Rhône, Syrah (Côte-Rotie),
- Roussillon (Banyuls), Grenache, vins doux naturels.
- Vallée de la Loire, vins liquoreux.
Sols granitiques :
- Beaujolais,
- Nord de la vallée du Rhône.
Cépages : Gamay, Syrah, Viognier.

Affirmation 3
Non.
Un vignoble peut être constitué de plusieurs types de sols, de plusieurs terroirs.
Exemples :
Beaujolais : sols argilo-calcaires, granitiques, schisteux.

Affirmation 4
Oui.
[B].
Le Merlot se complet dans des sols frais argilo-calcaires (argile) et bien drainés (Calcaire).
Exemple :
- Rive droite de la Dordogne,
-
Pomerol, graves argileuses et sablonneuses, 80% de Merlot, 15% Cabernet franc.


Typicité générale des vins en fonction des sols :

Sols argilo-peu calcaires :
vins volumineux, corpulents.
Sol calcaire :
- les
cépages rouges s'adaptent le mieux,
- vins puissants, ronds et souples, couleur soutenue.
Sols siliceux (sables, graviers…) :
vins plutôt fins, légers.

Sols marneux :
vins puissants, corpulents
Sols granitiques :
vins tendres, aromatiques.